Communiquer avec un masque - TraAM 2021

Le port du masque perturbe la communication dans notre quotidien et particulièrement en classe. Les élèves ont du mal à comprendre, se faire comprendre et trouvent fatiguant de parler avec ce masque. ​
Par Hélène Duvanel – LP Danielle Casanova, Givors (69)
Les élèves ont demandé des "cours’’ pour apprendre à communiquer avec un masque, conscients des enjeux aussi bien dans leur quotidien qu’en classe ou lors de leurs stages en entreprise.

Article mis en ligne le 16 mai 2021

par ROMEYER VALERIE MARCELL

Contexte

L’expérimentation est menée sur 1 classe de 24 élèves de Première Bac Pro Métiers du Commerce et de la Vente.

Objectifs pédagogiques

  • Améliorer sa communication orale​
  • Déterminer et organiser les étapes d’un projet​
  • Créer des diaporamas collaboratifs

Déroulé

Une première étape a consisté à filmer les élèves dans le cadre d’une simulation d’entretien de vente. Une grille d’analyse a permis de mettre en avant les réussites et les points d’amélioration nécessaires au niveau de la qualité de la communication.

Les élèves ont ensuite listé les éléments nécessaires à une meilleure communication avec un masque.

Ils se sont d’abord interrogés pour savoir pourquoi est-il difficile de communiquer avec un masque.
Le choix du masque : en tissu, chirurgical, FFP3 … influe sur le confort de la communication. Certains masques donnant l’impression de ‘’s’étouffer’’ lorsque l’on parle.

Par la suite, ils ont mis en avant l’importance du non-verbal alors qu’une partie du visage, masquée, ne peut plus exprimer certaines émotions. Ils ont étudié un tableau présentant toutes les émotions transmises par le regard. La gestuelle, la posture deviennent elles-aussi primordiales dans notre nouvelle communication.

Des exercices d’élocution et de respiration abdominale ont permis d’apprendre à moins se fatiguer et de parfaire la compréhension de son interlocuteur.

Enfin, lors de séances de co-intervention avec le professeur de français, il a été proposé de mettre en scène différents échanges professionnels en portant une attention particulière à la tonalité, l’articulation, et l’ensemble du non-verbal.

Les scènes ont été filmées pour permettre une analyse collective ou individuelle de la qualité de la communication avec un masque.

Matériel

L’expérimentation se déroule en classe groupe, dans une salle équipée de postes informatiques.

  • Un élève filme avec son smartphone les simulations d’entretien de vente.
  • Les vidéo sont présentées collectivement au vidéo-projecteur
  • Recherche sur moteur de recherches
  • Conception du diaporama collaboratif sur Google Slides
  • Certains éléments sont présentés sous forme d’infographie à l’aide de Canva

Avantages et limites

  • Avantages
    Ce projet présente plusieurs avantages transposables dans différentes matières :
    • Encourager les élèves/étudiants à utiliser la vidéo à des fins d’auto-évaluation.​
    • Permettre aux jeunes de progresser dans l’acceptation de leur image, de leur voix au travers de la vidéo​
    • La diversité des outils numériques utilisés offre une panoplie d’applications réutilisables par les élèves dans de nouvelles circonstances pédagogiques ou professionnelles.
  • Limites
    Même masqués, un grand nombre d’élèves refuse d’être filmés. Ce sont bien souvent les élèves les plus à l’aise à l’oral qui se proposent d’être filmés.